Plantes et botanique

Espèces

connues : 0

décrites : 0

taux : 0 %

Hyphaene, Gaertn. , Fruct. Sem. Pl. ii. 13. t. 82 (1788).

Description

Distribution

Le genre est natif d'Afrique tropicale, du Natal jusqu'en Arabie Saoudite et à Madagascar, avec une espèce en Asie tropicale, sur la côte occidentale de l'Inde.

Description

Il s'agit de palmiers monocaules ou cespiteux, aux stipes caractérisés par leurs ramifications dichotomiques. Les feuilles sont costapalmées, avec un pétiole épineux. Les fleurs, actinomorphes et unisexuées (dioecie), sont groupées en panicules composés intrafoliaires et axillaires.

Les espèces du genre

Filtrer les espèces

Aucun élément ne correspond aux critères sélectionnés

Hyphaene coriacea

Gaertn. , Fruct. Sem. Pl. i. 28. t. 10. f. 2.

filter reset
Nom francophone : Palmier doum
Syn. : Hyphaene natalensis

Distribution

Afrique tropicale (du Natal jusqu'en Somalie), océan indien (Madagascar). Cultivé. Veld, berge, sur sols légers et sablonneux, à basse altitude.

Description

Palmier monocaule ou cespiteux (haut : 6-10 m), au stipe épais et annelé, parfois ramifié. Feuilles costapalmées (long : 70 cm, large: 110 cm), au nombre de 9-20, dressées, composées de 39-55 segments, au pétiole épineux (long : 60-100 cm). Fleurs unisexuées (dioecie), groupées en panicules composés intrafoliaires et axillaires (long : 80 cm pour les mâles, 120-140 cm pour les femeles), axillées par 2 bractées spathacées. Baies ovoïdes ou piriformes (diam : 4-5 cm), rouge orangé ou marron, au tégument épais, ferme, marron, entouré d'une pulpe spongieuse, fibreuse et sucrée.

Informations

Les feuilles servent à couvrir les toits, tandis que les fibres foliaires sont utilisées pour fabriquer des nattes, des paniers et des cordes. On récolte aussi la sève sucrée pour faire du vin de palme : un palmier peut ainsi fournir jusqu'à 70 litres de suc. Ce vin sert à fabriquer une liqueur très alcoolisée. Enfin, l'endosperme très dur de la graine, de couleur blanche, fut autrefois utilisé comme ivoire végétal pour la sculpture. Les fruits, au pericarpe comestible, mettent deux à trois ans pour mûrir et sont appréciés des éléphants, des babouins et de certains chiroptères.
  • Hyphaene coriacea
  • Hyphaene coriacea